En cas de pluie, les activités de la Fête nationale seront annulées à l’exception des feux d’artifices le samedi 23 juin.

En savoir plus...

Services aux citoyens - Sécurité incendie et mesures d'urgence - Régie intermunicipale de sécurité incendie

Régie intermunicipale de sécurité incendie

Partagez

Le 10 avril 2018, les représentants des municipalités de Belœil, McMasterville, Mont-Saint-Hilaire, Otterburn Park, Saint-Basile-le-Grand et Saint-Mathieu-de-Belœil ont procédé à la signature de l’entente intermunicipale visant la constitution de la Régie intermunicipale de sécurité incendie de la Vallée-du-Richelieu.

Dans l’attente du début des opérations de la Régie prévu au début de l’année 2019, les communications relatives à celle-ci seront centralisées sur le site Internet de la Ville de Mont-Saint-Hilaire.

Questions / réponses

L’idée de mettre en commun les services de sécurité incendie des six municipalités signataires de l’entente, pour la création de la Régie intermunicipale de sécurité incendie de la Vallée-du-Richelieu, est née d’une volonté partagée de respecter les obligations qui incombent aux municipalités en matière de sécurité incendie, et de répondre aux attentes et besoins des citoyens, tout en respectant la capacité financière de chaque ville. Finalement, il s’agit simplement d’offrir le meilleur service possible au meilleur coût possible.

Aussi, la création de la Régie s’inscrit dans une volonté du gouvernement du Québec de mettre en place un nouveau modèle de gestion en matière de sécurité incendie, et ce, à grandeur de la province.

C’est en juillet 2016 que les représentants des six villes signataires ont entrepris d’étudier les scénarios possibles de regroupement de leurs services de sécurité incendie.

Près de deux ans plus tard, une seule étape reste à franchir pour que la Régie soit créée, celle de l’approbation ministérielle. La Régie devrait débuter ses opérations dès janvier 2019.

La Régie n’existe pas encore. Toutefois, le processus est enclenché et bien avancé. En date du 10 avril 2018, toutes les municipalités concernées ont signé une entente en vue de sa création. La dernière étape à franchir est d’obtenir l’accord du gouvernement du Québec (ministère de la Sécurité publique et ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire). L’objectif est que la Régie puisse entrer en opération dès le 1er janvier 2019.

Le processus de création de la Régie s’est étalé sur plusieurs années. En voici les principales étapes :

  • Entente dans chacune des municipalités
  • 2017 : intention d’entente conjointe de création
  • 19 mars 2018 : résolutions aux conseils municipaux d’Otterburn Park et de Saint-Mathieu-de-Beloeil
  • 26 mars 2018 : résolution au conseil municipal de Beloeil
  • 3 avril 2018 : résolutions aux conseils municipaux de Saint-Basile-le-Grand et de Mont-Saint-Hilaire
  • 9 avril 2018 : résolution au conseil municipal de McMasterville
  • 10 avril 2018 : signature officielle de l’entente entre les six municipalités concernées
  • Janvier 2019 : début des opérations de la Régie

L’étude de positionnement réalisée par le directeur de la Régie confirme que trois casernes seront nécessaires pour couvrir l’ensemble du territoire et assurer un temps de réponse acceptable pour tous les citoyens du secteur. (Belœil, McMasterville, Mont-Saint-Hilaire, Otterburn Park, Saint-Basile-le-Grand et Saint-Mathieu-de-Belœil)

À la création de la Régie, les pompiers des six municipalités signataires de l’entente éliront domicile dans les casernes existantes situées à Beloeil, Saint-Basile-le-Grand et Mont-Saint-Hilaire.

L’étude réalisée afin d’estimer les différents scénarios permettant d’offrir la meilleure couverture possible du territoire a permis d’établir que trois casernes seraient nécessaires. Si leur emplacement exact n’a pas encore été déterminé, on connaît déjà le secteur dans lequel elles devraient être implantées.

Ainsi, la future caserne localisée à Belœil devrait se situer sur le boulevard Yvon-L’Heureux, entre la rue Bernard-Pilon et la rue Saint-Jean-Baptiste. La Ville a déjà des terrains potentiels où elle pourrait installer la nouvelle caserne.

La future caserne localisée à Saint-Basile-le-Grand devrait être positionnée sur la montée Robert, entre les rues des Cerisiers et le rang des Trente.

La caserne localisée à Mont-Saint-Hilaire demeurera à son emplacement actuel, sur le boulevard Sir-Wilfrid-Laurier.

La Régie desservira la population des municipalités de Beloeil, McMasterville, Mont-Saint-Hilaire, Otterburn Park, Saint-Basile-le-Grand et Saint-Mathieu-de-Beloeil. Cela représente une population d’environ 76 000 personnes (2018).

La mise en œuvre de la nouvelle entente implique la présence de pompiers en caserne 24 heures par jour, 7 jours sur 7. Cela exige des aménagements qui ne pouvaient être réalisés dans les casernes existantes, à l’exception de la nouvelle caserne de Mont-Saint-Hilaire, construite en 2017.

La caserne localisée à Saint-Basile-le-Grand en sera une satellite, comparable à celle inaugurée en 2016 à Boucherville, dans l’agglomération de Longueuil, au coût de 5,5 millions de $.

Pour Beloeil, elle serait bâtie sur le modèle de Mont-Saint-Hilaire, construite au coût de 7,3 millions de $.

Il est à noter qu’un programme de subventions provinciales, qui peut aller jusqu’à 60 % des coûts admissibles, existe. Il s’agit du Programme d’infrastructures Québec-Municipalités (PIQM) – Volet 5. Une demande sera déposée assurément pour potentiellement réduire les coûts de construction des nouvelles casernes.

Sur le plan budgétaire, globalement, la mise en place de la Régie permettra de maintenir la part des budgets municipaux dédiés à la sécurité incendie à un niveau proche de ce qu’elle est actuellement, et ce, tout en offrant à la population un niveau de service nettement amélioré. L’impact budgétaire diffère toutefois d’une municipalité à l’autre.