Services aux citoyens - Environnement - Pesticides

Pesticides

Partagez

Établi depuis 2003, le Code de gestion des pesticides encadre de façon rigoureuse les normes qui régissent la vente et l’usage des pesticides au Québec. Tous les entrepreneurs et les citoyens de la province doivent s’y conformer. Parce que les pesticides peuvent être nocifs pour l’environnement et la santé, la Ville de Mont-Saint-Hilaire, tout comme plusieurs autres municipalités du Québec, a resserré davantage ses exigences par rapport à l’utilisation de certains produits. Conformément à la réglementation municipale, il est interdit d’épandre des pesticides de synthèse.

N’hésitez pas à demander le nom ou les composantes des produits offerts par votre entrepreneur.  Consultez le règlement sur les pesticides.
Pour toute question, communiquez avec l’équipe des horticultrices de la Ville au 450 467-2854, poste 2280.

Qu’est-ce qu’un pesticide de synthèse?

Un pesticide (herbicide, insecticide ou fongicide) de synthèse est un produit généralement issu de produits chimiques. Conçu pour lutter contre les organismes considérés indésirables ou nuisibles, il est souvent résiduel dans l’environnement et plus nocif pour la santé que les pesticides à faible impact.

Les pesticides à faible impact autorisés

Les pratiques culturales favorisant la vigueur des pelouses telles l’amendement du sol avec du compost, l’aération du terrain, la mixité de différentes variétés de graminées et l’herbicyclage peuvent réduire considérablement le besoin d’utiliser des pesticides. En cas d’exception, le propriétaire peut présenter une demande de permis à la Ville qui sera analysée selon la problématique vécue.

En vertu du règlement municipal, certains produits naturels de type pesticides à faible impact sont autorisés sur le territoire sans avoir recours à un permis (ex : bio pesticides, acides gras, savons insecticides, huile dormance bouillie soufrée). Ils peuvent avoir un effet sur les insectes, les herbes indésirables et les maladies fongiques et présentent de plus faibles risques, à court et long termes, pour la santé humaine.

En vertu du règlement municipal en vigueur, saviez-vous que…

  • Les entrepreneurs doivent, au préalable, être enregistrés auprès de la Ville pour procéder à tout type de traitement sur les pelouses.
  • Il est de la responsabilité de l’entrepreneur d’informer le public qu’un traitement aux pesticides a eu lieu sur un terrain et éviter tout contact avec la surface traitée à l’aide d’affiches de couleurs. Ces affiches doivent être conformes aux Code de gestion des pesticides du Québec et disposées de façon à être lues sans marcher sur la surface traitée.

Affiche verte : utilisation d’un engrais
Affiche jaune : utilisation d’un pesticide à faible impact
Affiche rouge : utilisation d’un pesticide de synthèse nécessitant au préalable, un permis temporaire de la Ville pour l’application

  • Il est de la responsabilité du propriétaire d’aviser par écrit, les voisins adjacents aux terrains visés par une application, au moins 24 heures à l’avance.

Ouvrez l’œil…

L’effet de l’application de produits de synthèse ne trompe pas. Certains indices peuvent vous mettre la puce à l’oreille : les pissenlits qui vrillent, mauvaises herbes qui s’affaissent, se tordent ou changent de coloration (pourpre, jaune ou brun). Soyez vigilants!

Pesticides: permis obligatoire

Sauf pour les pesticides à faible impact, il est nécessaire d’obtenir un permis de la Ville pour faire usage de pesticides. Parmi les pesticides à faible impact, on retrouve notamment : des huiles horticoles, le savon insecticide, la pyréthrine, la terre diatomée, le gluten de maïs, l’acide acétique, le phosphate de fer, les nématodes. SOYEZ TOUJOURS PRUDENT et informez-vous avant l’emploi de toute forme de pesticides afin d’éviter les problèmes et de maximiser leurs usages (cycle de vie des insectes). N’oubliez pas : la prévention par l’entretien écologique d’une pelouse demeure toujours la meilleure approche!

Entretien écologique des pelouses et le contrôle des vers blancs

Il est possible et recommandé de réussir une pelouse sans chaume, sans pesticides ni engrais de synthèse tout en économisant l’eau et en éloignant les vers blancs écologiquement.