Services aux citoyens - Environnement - Maladie de Lyme

Maladie de Lyme

Partagez

La maladie de Lyme est causée par une bactérie qui se transmet par la piqûre d’une tique infectée. C’est une maladie qui doit être prise au sérieux puisqu’elle peut entraîner de graves conséquences telles que des problèmes cardiaques, de l’arthrite ou des atteintes au système nerveux si elle n’est pas traitée à temps. Heureusement, il est facile de se protéger contre les piqûres de tiques.

Où sont les tiques?

Une piqûre de tique peut survenir n’importe où en Montérégie, principalement dans les :


Je me protège

L’adoption de mesures préventives simples et accessibles permet de limiter considérablement le risque d’être piqué ou de développer la maladie. Sachez que ces mesures sont particulièrement pertinentes en prévision ou suivant des activités extérieures qui se déroulent dans un boisé ou sur un terrain propice aux tiques (herbes hautes, arbustes, proximité de boisés, de haies ou de tapis de feuilles mortes au sol).

L’objectif est de limiter les contacts directs avec les tiques. Il est donc recommandé de :

  • porter des vêtements qui couvrent la peau;
  • appliquer du chasse-moustique contenant du DEET (de 20 à 30 %) ou de l’icaridine (20 %) en respectant les consignes du fabricant. Les chasse-moustiques contenant d’autres ingrédients sont peu efficaces pour éloigner les tiques;
  • rester dans les sentiers aménagés;
  • éviter les contacts avec la végétation.

Comme le risque de développer la maladie de Lyme augmente lorsqu’une tique reste accrochée plus de 24 heures, il est souhaitable de la retirer rapidement advenant une piqure.

Attention : la piqûre de tique n’est pas douloureuse. Peut-être avez-vous été piqué à votre insu?

  • Examiner minutieusement tout son corps.
  • Examiner le corps des enfants.
  • Examiner les animaux de compagnie.
  • Retirer les tiques visibles le plus rapidement possible.
  • Prendre une douche ou un bain (ou baignade).
  • Changer de vêtements.
  • Laver les vêtements ou les placer dans la sécheuse ou au soleil.
  • Même si vous n’avez pas trouvé de tique, surveillez l’apparition d’une rougeur sur la peau, de fièvre ou d’autres symptômes inhabituels dans le mois qui suit l’activité à risque.
  • Consultez un médecin si vous avez des symptômes.

Sachez que certains habitats sont moins favorables à l’exposition aux tiques :

  • surfaces gazonnées entretenues;
  • végétation ornementale;
  • milieux urbanisés, surfaces de béton, d’asphalte, de gravier, de bois ou de paillis.

J’ai été piqué par une tique

Vous pensez avoir été piqué par une tique? La première chose à faire est d’examiner son corps et de retirer rapidement les tiques.
Il faut agir rapidement puisque la probabilité de transmission de la bactérie augmente avec la durée de la piqûre. Le risque de transmission est très faible avant 24 heures et augmente par la suite.

Matériel

  • Pince fine aux extrémités pointues (pince à écharde). D’autres dispositifs pour extraire les tiques sont disponibles.
  • Petit contenant hermétique (ex. : contenant à pilules).

Procédure

  1. Saisissez la tique à l’aide de la pince en la plaçant le plus près possible de la peau.
  2. Par un mouvement ferme et constant, tirez la tique de façon perpendiculaire à la peau, sans faire de mouvements de rotation ni de mouvements brusques.
    Il est important de ne pas presser ni tordre l’abdomen de la tique, car cela augmente le risque de transmission de la bactérie.
    Si une partie de la tête de la tique reste implantée dans la peau, vous pourrez ensuite la retirer délicatement avec la pince. Cette partie ne peut plus transmettre la maladie.
  3. Déposez la tique dans un petit contenant sec et conservez-la dans une armoire.

Consultez la Fiche explicative

L’objectif est de retirer la tique rapidement sans étouffer la tique ni endommager son abdomen.

  • Il ne faut pas enlever la tique en la pinçant avec les doigts ou en la grattant, ni l’écraser ni la perforer.
  • Il faut éviter d’utiliser la gelée de pétrole (Vaseline), une huile, de l’alcool à friction, du vernis à ongles ou tout autre produit pour retirer la tique car cela augmente le risque de transmission de la bactérie.
  1. Lavez-vous les mains ainsi que la zone de la piqûre avec de l’eau et du savon.
  2. Désinfectez le site de la piqûre avec un antiseptique pour la peau (alcool à 70 %, iode, peroxyde, désinfectant pour les mains à base d’alcool, etc.).
  3. Notez la date, le lieu où vous étiez lorsque vous avez été probablement piqué et l’endroit de votre corps où vous avez remarqué la piqûre.
  4. Consultez Info-Santé au 8-1-1, une médication préventive pourrait être recommandée si la piqûre de tique a eu lieu dans certaines municipalités de la Montérégie, de l’Estrie et de l’Outaouais ou hors Québec.
  5. Surveillez l’apparition d’une rougeur sur la peau, de fièvre ou d’autres symptômes inhabituels pendant 30 jours.
  6. Consultez un médecin si les symptômes apparaissent.
  1. Déposez la tique dans un petit contenant sec et conservez-la dans une armoire.
  2. Apportez la tique dans son contenant lors de la consultation médicale. Le médecin pourrait décider de la faire analyser.

Ai-je la maladie de Lyme?

La maladie de Lyme peut entrainer des complications si elle n’est pas traitée rapidement. Considérant que ses symptômes peuvent s’apparenter à d’autres maladies, il importe d’être particulièrement vigilant dans les semaines suivant une activité dans un milieu à risque.
Les premiers symptômes de la maladie de Lyme apparaissent en général de 3 à 30 jours après la piqûre de tique.

  • Rougeur sur la peau au site de la piqûre de la tique.
  • De forme et de dimension variées.
  • Pas toujours en cible.
  • Indolore.
  • Qui s’agrandit progressivement.

L’érythème migrant associée à la maladie de Lyme persiste plus de 3 jours tandis qu’une simple réaction d’hypersensibilité à la piqûre disparaît généralement en moins de 48 heures.

  • Maux de tête
  • Fatigue
  • Fièvre
  • Douleurs musculaires
  • Douleurs articulaires

Si la maladie de Lyme n’est pas diagnostiquée et traitée tôt, d’autres symptômes peuvent apparaître dans les semaines ou les mois qui suivent, entre autres :

  • multiples rougeurs sur la peau;
  • paralysie faciale;
  • douleurs puis gonflements articulaires, souvent au genou (arthrite);
  • engourdissements ou douleurs au corps ou aux membres;
  • faiblesse musculaire;
  • palpitations ou rythme cardiaque irrégulier.

Ces symptômes peuvent être intermittents et se modifier avec le temps.

Consultez votre médecin si une rougeur sur la peau ou d’autres symptômes inhabituels apparaissent après une piqûre de tique ou une activité dans un milieu à risque ou si vous êtes inquiet concernant la maladie de Lyme.

La maladie de Lyme se traite avec un antibiotique courant. Le traitement est très efficace s’il est administré rapidement.